Musée Gallo Romain – Lyon 5

From Lyon vous ouvre les portes du musée Gallo-Romain de Lyon, situé sur la colline de Fourvière, qui offre un large panel culturel et une impressionnante collection d’objets de l’époque gallo-romaine.

Un peu d’histoire

Pour resituer historiquement le musée et mentionner également la proximité et le lien avec le théâtre gallo-romain, il faut rappeler que le théâtre mais également l’ensemble de la ville romaine, autrefois appelée Lugdunum furent bâtis sous le règne d’Auguste (entre 27 avant J .C et 15 après J.C) sur l’actuelle colline de Fourvière. Le théâtre, important lieu culturel de l’époque romaine, avait pour fonction la représentation dramaturgique de comédies ou de pantomimes. Il est également constitué d’un deuxième édifice appelé l’Odéon et qui avait pour fonction la déclamation de poèmes ou d’autres textes, et aussi la prononciation de discours politiques à certaines occasions.

Fourvière est donc le lieu d’implantation historique de la cité romaine Lugdunum qui s’étendra ensuite vers La Croix-Rousse.

L’objectif du musée est donc tout d’abord de retracer le plus fidèlement possible le quotidien des Romains sous le règne d’Auguste puis de Trajan, de transmettre des arpents culturels et patrimoniaux en hommage à cette ancienne ville qui fut donc à l’origine du développement progressif de l’actuelle ville lyonnaise.

Le musée et sa collection

Le musée Gallo-romain regroupe donc tout d’abord une collection impressionnante d’ustensiles, d’outils, de vaisselles, de bijoux, d’objets de décoration, de mosaïques ou encore de sculptures de cette époque.

Le musée est fondé en 1975 par l’architecte Bernard H. Zehrfuss, il est pensé de manière très didactique,  il offre une approche originale de cette époque et pousse à la curiosité.  Il est construit sur une pente, le visiteur monte donc peu à peu de salles en salles et découvre divers objets, une élévation progressive qui suscite l’envie de découvrir. Le musée dévoile des objets à la fois familiers (des vases, des amphores, des fresques) mais aussi des objets très spécifiques à l’époque (des masques funéraires, des sculptures).

Pour les photographes amateurs ou professionnels, le musée est une mine d’or de clichés fantastiques, beaucoup de jeux de lumière notamment avec les puits de lumière. L’architecture est impressionnante. Notons l’escalier en forme hélicoïdale qui s’impose dans l’espace, une vue régulière sur l’extérieur avec les baies vitrées ou encore la belle disposition de la collection avec la mise en valeur des plus belles pièces. Tout est extrêmement étudié dans l’image et l’organisation. On peut noter aussi un aspect très épuré du musée qui offre une belle possibilité photographique pour manipuler l’espace à l’infini et également les perspectives qui suivent la chronologie du musée.

L’accent est donné sur la culture mais surtout sur le moyen de la transmettre le plus efficacement possible, très propice aux enfants, il est aussi parfaitement adapté aux adultes : ateliers, conférences, parcours thématiques, animations (spectacles antiques, créations de mosaïques) et très relié à de grands événements culturels tels que Les Nuits de Fourvière, événement musical.

Le musée s’implante dans le passé mais reste très connecté au présent en proposant de nombreux ateliers par exemple et fait jouer tous ses atouts pour plaire à un public large et séduire son temps également.

Infos pratiques